Financer vos projets de vie (Partie 3/3)


Dans les deux articles précédents, je vous ai expliqué que n’importe quel projet, même fou, peut être réalisable avec de la gestion de projet. La première étape est de transformer un projet en données chiffrées (budgeter le projet) puis de chercher les sources de financement pour financer votre projet. Cette semaine, nous verrons comment transformer l’équation ressources/dépenses en une stratégie à mettre en place dès maintenant pour atteindre vos rêves – un tour  du monde dans cet exemple.

Pour financer un tour du monde, il me faut selon mes hypothèses de calcul 25K€ pour un tour du monde d’un an (dans la pratique, j’estime le besoin financier à 15K€), sans doute moins dans la pratique, mais quand vous préparez un projet, mieux vaut être un peu trop pessimiste qu’optimiste (le seul cas dans la vie où le pessimisme est quelque chose de positif)

Dit comme cela, cela peut faire peur. N’ayant aucune économie actuellement, pour épargner 25 K€ en 3 ans, il me faudrait économiser près de 700€ par mois. Plus si je veux aider ma copine à elle aussi préparer son tour du monde. Irréalisable au vu de mes revenus et de mon emprunt étudiant à rembourser. C’est à cette étape que beaucoup de personnes se démotivent dans leurs projets, en se confrontant à la réalité.

Mais la réalité est plus complexe. Si la grande porte est hors de votre portée, cherchez la petite porte. Dans mon cas, en cherchant la petite porte, j’ai identifié 7 sources de financement possibles :

– Epargne

– Sponsoring

– Travailler en voyageant

– Revenus du capital

– Revente de capital

– Emprunt

– Partenariats gagnant/gagnant

J’ai également identifié 3 sources d’économies :

– Arbitrage des pays

– Mutualisation des dépenses

– Economies d’échelle

Sans même compter les économies d’échelle et la mutualisation de dépenses, le cumul de ces revenus (les petits ruisseaux font les grandes rivières) me permet selon mes hypothèse de calcul de trouver entre 23 000 et 42 000€, de quoi largement financer mon projet. Dans le pire des cas, j’aurai besoin d’avoir 2 300€ d’épargne au moment de partir, soit d’épargner… 60 euros par mois.

 

Dernière étape : Définir un plan d’action

Dernière étape pour bien définir votre projet : définissez un plan d’action. Dans mon cas de figure, voici un plan d’action possible :

– Créer un projet de site web conçu pour financer un tour du monde, par exemple un blog tour du monde à l’image de Romain World Tour où je parlerais du tour du monde, et en attendant de mes autres voyages dans le but de générer 300€ par mois.

– Ouvrir un compte bancaire bloqué ou sera affrété l’argent de ce projet

– Epargner 60 euros par mois et faire un virement vers le compte en banque tour du monde

– Développer mon réseau professionnel

– Définir une stratégie de webmarketing et de buzz pour attirer des sponsors

– Développer mon activité web, en particulier les revenus passifs tirés des livres électroniques

– Ecrire et publier 1 livre électronique tous les 6 mois

– Limiter les coûts sur place : vivre comme un local, mutualiser mes dépenses…

Vos objectifs SMART

Une fois que vous avez défini votre plan d’action, rendez vos objectifs SMART :

– Spécifique : Définissez votre plan d’action en plein de petits objectifs bien définis

– Mesurable : Définissez des KPI (critère de performance) mesurables. Comme créer un blog de voyage avec 200 articles, ou un compte bancaire par exemple

– Acceptable

– Réalisable : Monter un blog, aller dans une banque ouvrir un compte bancaire, épargner 60 euros par mois, contacter des sponsors, ce n’est pas demander la lune. Définissez vous des objectifs réalisable étape par étape. Ne regardez pas le haut de la montagne, mais la prochaine étape./

– Temporellement défini : Définissez vous des deadline (ex : ouvrir un compte en banque d’ici la fin du mois, monter un blog d’ici 3 mois…)  afin de ne pas procrastiner

Article complémentaire : http://www.mixcity.fm/evaluer-le-budget-de-son-tour-du-monde/

Voilà cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu, vous aidera à financer vos projets quels qu’ils soient – acheter un logement, une maison, financer un voyage… – et à bientôt sur strategie-argent.com. Si vous avez des questions sur cet article ou si vous avez des projets que vous souhaitez concrétiser, je vous invite à me contacter ou à poster un commentaire dans cet article.

Bonne journée à vous

You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Financer vos projets de vie (Partie 3/3)”

  1. Fabrice dit :

    Bonjour Martin,

    Je pense que le mix « Blog dédié à voyage » + sponsoring doit en effet te permettre de financer une bonne partie de ce périple.

    Niveau sponso, je verrai bien un site de couchsurfing et/ou de location d’appart de particulier (du style Wimdu).
    Ce serait vraiment dans l’esprit de ton périple et en plus, si je ne me trompe pas, tu as déjà des contacts avec certaines de ces boîtes.

  2. martin dit :

    Bonjour Fabrice

    Je l’espère en effet 🙂 Pour le sponsoring, c’est un peu cela l’idée. Pour ton information, j’ai 200 euros de voucher chez Wimdu (j’ai dépensé en tout moins de 150 euros cette année au cours de la totalité de mes 7 voyages en Chine en hôtels grâce aux partenariats Wimdu) et 100 euros chez Hostel Booker.

    Lorsque j’irai en Thaïlande, au lieu de faire l’aller/retour depuis Pékin -(400 euros) j’irai en train de nuit jusque Xi’An, puis je prendrai là bas un vol direct avec Air Asia jusque Bangkok, pour faire des économies. Le voyage lent et les sponsoring permettent de voyager pour vraiment pas grand chose 🙂

  3. Fabrice dit :

    Il est vrai que la variable temps joue énormément sur le prix du transport.

    Petit exemple : je pars à Maurice dans moins de 10 jours. Comme on est en haute saison et que je décolle le premier jour des vacances scolaires, le prix du billet d’avion est environ supérieur de 40% à une période creuse.

    Typiquement, c’est le genre d’inconvénients que tu devrais pouvoir t’éviter 😉

  4. martin dit :

    Bonjour Fabrice

    En effet. Dans mon cas, j’ai accepté de passer 24 heures en train pour Hong-Kong. Pour le Japon, si j’y vais je pense aller en train à Qingdao et prendre un bateau de nuit. En Thaïlande, il y a des bus ou des avions low-cost à des prix défiant toute concurrence…

    Si on a le temps… Pour tout te dire, j’ai payé 60 euros pour 5 000 km de train (aller/retour Pékin/Hong-Kong) bon c’était un siège dur, mais une couchette coûtait 110 euros. Au lieu de 200 à 400 pour l’avion… Comparé à mon revenu journalier moyen, j’ai préféré passer du temps dans les transports, d’autant plus que ce n’est pas du temps perdu – apprendre le Chinois, dormir, faire du tri dans mes notes…

    Finalement, j’ai l’impression de vivre comme un prince avec des bouts de ficelle. En échangeant des bons procédés entre amis, en cherchant les bons plans, en acceptant de ne pas avoir de voiture ou le dernier iPhone, je vis super bien je trouve…

    Bonnes vacances à Maurice sinon, tu restes combien de temps là bas? A bientôt 😉

  5. Fabrice dit :

    Comme tu le dis, on peut très bien vivre en appliquant au quotidien quelques astuces très simples et en ne cédant pas (tout le temps) aux sirènes de la consommation.

    Sinon pour répondre à ta question, je pars 2 semaines à Maurice. Je viens de finir de préparer mon matériel de plongée. Y a plus qu’à descendre dire bonjour aux poissons 😉

  6. Je dis ca mais je viens d’acheter deux beaux habits super cher enfin un (l’autre: cadeau de ma copine pour Noël)… Il faut savoir se faire plaisir de temps en temps. Amuse toi bien à Maurice, tu m’enverra quelques photos?

    A bientôt 🙂

  7. Fabrice dit :

    Pas de soucis pour les photos. Je vais mitrailler quand je serai sur place. Je t’enverrai les plus belles.

    Bonnes fête de fin d’année.

  8. Merci à toi 🙂

    Profite bien

Leave a Reply

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.

Stratégie Argent
Top