S’enrichir: la stratégie


Bonjour à vous. Comme je le disais dans cet article, je compte cost-killer mes dépenses de manière à économiser entre 530 et 580 euros par mois, même si cela implique des changements tels qu’étaler ma dette lié de mon emprunt étudiant sur 48 mois au lieu de 37 mois restant, ne plus posséder de voiture ou encore déménager en colocation chez un ami pour payer moins de loyer.

Le spectre du surendettement

Ces changements peuvent sembler lourd, mais ils me permettront d’assainir mon budget. En effet, jusqu’ici, j’étais focalisé sur le développement de mon activité et contrôlait mal mes dépenses, atteignant un taux d’endettement de 61%. Un taux énorme qui ne m’a pas coulé financièrement car je disposais d’une épargne avant de partir en Chine et bénéficiait d’un coût de la vie relativement bas sur place

Améliorer mon budget

Gagner plus n’était pas la solution, il fallait combler la passoire percée. Grâce à mon travail de cost-killing et d’augmentation de mon activité, mon taux d’endettement repasse sous la barre des 33% et mon reste à vivre me permettra de plus que doubler.

Cela me permettra d’avoir une capacité d’épargne qui me permettra d’épargner et d’améliorer mon niveau de vie au lieu de courir vainement derrière les sous à l’image de Sisyphe poussant vainement son rocher.

Mon après-midi à 600 euros

Mon plan se déroule comme prévu. J’ai déjà:

– Résilié mon abonnement Bouygues (36 euros par mois) et les assurances ATM (5 euros par mois)

– Résilié mon assurance auto (49 euros par mois)

Pour aller plus loin, il faut m’attaquer aux frais bancaires. Pour cela, la semaine dernière, j’ai passé un après-midi à faire le tour des banques. Le tout en 3 étapes

Etape 1: Carte premier

J’ai fait une demande de carte Premier (couleur or) pour bénéficier d’une assurance voyage digne de ce nom et d’un plafond de retrait décent. Cela m’évitera des mésaventures comme lorsque je n’ai pu louer une voiture (plafond de paiement trop bas pour pouvoir garantir la caution) ou un billet d’avion en 2010 alors même que mon compte était crédité.

Etape 2: Offre Jazz International

L’objectif? Je suis passé à la société générale ouvrir un compte et un pack Jazz International à 9 euros par mois qui m’exonère de frais de change à l’étranger. Payant jusqu’alors 100 euros par mois de frais bancaire (et non pas 50 comme je l’avais indiqué dans le précédent article), ce rendez-vous de 30 minutes me permettra d’économiser 546 euros (100€ – 9€ de cotisation Jazz * 6 mois).

546 euros économisés en 30 minutes, cela valorise mon entretien à la Sogé 1 092 euros de l’heure. 140 fois le SMIC horaire. Comme quoi chercher des bons plans et négocier peut s’avérer ultra-rentable.

Etape 3: Rachat de crédit pour augmenter ma liquidité

J’avais emprunté 22 000 euros en 2007, soit 24 000 euros avec les intérêts. J’ai déjà remboursé 5 000 euros mais le remboursement est bien trop lourd: 539 euros par mois.

Deux solutions s’offrent à moi:

– Négocier et étaler mon emprunt étudiant. Etaler les 37 mois restant à 48 mois ramènerait mes mensualités à 420€.

J’ai fait la demande à ma banque, qui m’a répondu NIET pour étaler mon remboursement de l’emprunt étudiant.

Place au plan B: Faire une demande de nouvel emprunt pour rembourser le prêt étudiant par anticipation.

On m’a proposé un taux de 5,5%, soit 454€ par mois à rembourser, assurance comprise, ce qui me permet de diminuer mes dépenses de 85 euros par mois (539-454=85€ par mois).

C’est intéressant, mais je peux faire mieux en:

– Négociant les frais de dossier

– Négociant le taux d’emprunt

– Etalant mes mensualités, sur 50 mois par exemple

Mettre en compétition les banquiers

Jeudi prochain, je vais donc voir mon banquier actuel pour qu’il me propose une offre plus compétitive que la première offre de prêt. En fonction de son offre, j’irai voir l’autre banquier pour lui demander d’aligner son offre (pas de frais de dossier, taux d’emprunt moindre…) et ainsi de suite jusqu’à tomber sur un taux béton.

J’irai ensuite voir la banque qui m’a fait mon prêt étudiant de s’aligner sur cette offre compétitive. Si elle accepte, je prendrai son offre. Le cas échéant, j’irai chez un concurrent et rembourserai la totalité de mon emprunt étudiant par anticipation. Dans tous les cas, j’économiserai une centaine d’euros par mois.

Et vous, comment parvenez vous à améliorer votre budget? Quelle est votre stratégie?

A bientôt

Martin

 

Both comments and pings are currently closed.

16 Responses to “S’enrichir: la stratégie”

  1. Fabrice dit :

    Hello Martin,

    Même si tu as eu raison de te concentrer en priorité sur tes sources de profit (sites, blogs…), je trouve que c’est bien que tu te essaies maintenant à diminuer tes coûts.

    Bien gérer son budget peut rapporter énormément d’argent sur la durée.
    Dépenser moins pour gagner plus, c’est possible, ce n’est pas seulement le dérivé d’un célèbre slogan politique.

    J’ai fait ce travail de cost-killing il y a 3 ans et j’ai calculé que j’avais déjà économisé plus de 10 000 euros.
    Sachant que je suis allé au bout du concept puisque j’ai systématique réinvesti systématiquement l’argent que j’avais économisé.

  2. Martin dit :

    Bonjour Fabrice

    Oui je pense, car ayant une passoire, la hausse de mes revenus ne s’est concrétisé ni par une hausse de mon pouvoir d’achat, ni par une hausse de mon épargne. Concernant l’argent que tu as réinvesti, tes 10 000€ valent combien désormais? Sinon je lis The Millionaire Fastlane, ce bouquin est passionnant tu connais?

    A bientôt 🙂

    Martin

  3. Fabrice dit :

    Concernant The Millionaire Fastlane, je ne l’ai pas encore lu mais j’au vu plein bonnes critiques dessus sur Amazon.com. Tu me le conseilles ?

    Pour répondre à ta première question, je dirai que ces 10 000€ m’ont rapporté environ 2 000€. J’ai renforcé des lignes d’actions sur mon PEA, j’ai fait quelques achats/revente quand la bourse a joué au yoyo l’année dernière et enfin j’ai aussi pas mal placé d’argent sur mon PEE ce qui m’a permis d’obtenir des abondements plutôt sympa.

  4. Martin dit :

    Bonjour Fabrice

    J’en suis à la moitié du livre, il y a du pour et du contre, on pourra en discuter si tu veux. Mais l’idée principale est que le bonheur dépend du tryptique « liberté – santé – famille/amis » et que l’argent, bien utilisé, peut contribuer à avoir plus de liberté, de santé… donc plus de bonheur. Et que pour gagner plus d’argent, il faut suivre la Fastlane, notamment en prenant (reprenant) contrôle de sa vie.

    Pour ton PEA et PEE, cela te fait quel rendement?

    A bientôt

    Martin

  5. Fabrice dit :

    Je suis plutôt d’accord avec l’auteur du livre. Pour moi vivre heureux, c’est avoir la possibilité de choisir, au lieu de toujours subir. C’est dur, surtout dans le contexte actuel, mais cela vaut la peine d’essayer.
    Je note les coordonnées pour un futur achat.

    En terme de rendement, je suis autour des 6-7% par an. Vu le contexte du marché, je trouve cela pas mal.

    A bientôt

    Fab

    • Martin dit :

      Il faut se construire un money tree. la majorité des gens travaillent, donc échangent du temps pour de l’argent. Alors que si tu as un business, tu travaille pour développer un système qui travaille pour toi. Et le système n’a aucune limite supérieure.

      La preuve: si Bill Gates était au SMIC et travaillait 24h/24, même en travaillant 1 million d’années, il n’aurait pu gagner autant qu’il a gagné durant sa vie…

      Quant à ton rendement, tu ne peux pas le pousser un peu avec un peu d’effet levier?

      A bientôt

      Martin

      • Fabrice dit :

        Pas mal l’expression Money Tree, je ne connaissais pas.
        J’espere à terme parvenir à mixer business perso et salaire. Je trouve que la combinaison des deux est idéale.

        Sinon, tu entends quoi par effet de levier dans le cas présent ?

  6. Martin dit :

    Je pensais à emprunter un peu d’argent, comme lorsqu’un proprio emprunte pour faire financer son bien locatif par le locataire.

    A bientôt

    • Fabrice dit :

      Ok je comprends mieux.

      Non je ne me suis pas lancé dans ce type d’opération avec cet argent.
      J’appelle cela de l’épargne bonus et donc je ne cherche pas spécialement à me prendre la tête avec.
      Par contre pour mes gros investissements je te confirme que je passe bien par la case emprunt 🙂

  7. martin dit :

    OK je vois. D’un autre côté, tu limite les risques. Je t’invite à lire The Millionaire Fastlane.

    Quant à tes gros investissements, du coup tu as beaucoup de dettes?

    A bientôt 🙂

  8. Fabrice dit :

    Je suis allé relire les avis sur le site. Obtenir une note de 4,5 sur 5 avec plus de 270 votes, c’est assez impressionnant.
    J’ai une petite commande Amazon qui est programmée. Je vais le rajouter dans le panier 😉

    Pour ce qui est de mes investissements, j’ai fait tout un tas de montage financier avec un conseiller pour limiter mon taux d’endettement. Il n’empêche, je suis encore pour longtemps le meilleur ami de ma banque !

  9. Martin dit :

    OK 🙂 tu me diras ce que tu en penses? Et comment as tu fait pour limiter ton tauix d’endettement? Emprunt sur une longue durée?

    A bientôt

  10. Fabrice dit :

    J’ai investi dans deux produits defiscalisés. À chaque fois l’état m’a reversé de la TVA. Ces sommes economisées sont placées sur des assurances. Au final elles sont utilisées pour rembourser une partie du prêt.

    Maintenant,il faut savoir que c’est des opérations assez complexes à mettre en place, c’est pourquoi je travaille avec un conseiller financier. C’est un ami en qui j’ai toute confiance. Il m’a permis de m’y retrouver dans la jungle de la défiscalisation.
    Le moment de vérité aura lieu au moment de la revente de ces biens. C’est la que je saurai si on a bien travaillé.

  11. Martin dit :

    L’Etat t’a reversé de la TVA? Pourquoi? Quant à ton conseiller financier, cela doit être intéressant mais cher en honoraires non? J’imagine que cela ne devient intéressant que passé un certain montant à investir?

    A bientôt et n’hésite pas à me tenir au courant sur le retour que tu parviendra à obtenir de tes investissements.

    Martin

  12. robert dit :

    Par les temps qui court faire racheter son crédit est assez judicieux. Par contre, perso je préfère réfléchir à deux fois avant de prendre un nouveau crédit même si ca parait simple la finalité reste l’endettement et les maux de tete pour s’en sortir.

  13. martin dit :

    Certes, mais cela me redonne de la liquidité. Car sortir 540€ par mois ce n’est pas facile même si comme tu le dis, mieux vaut s’attaquer à la cause qu’aux maux de tête provoqué par la cause…

Stratégie Argent
Top